A moins d'une heure de route, du Mémorial de Verdun, les Tranchées de la Main de Massiges vous plongent dans un paysage inchangé depuis 100 ans.

La Main de Massiges : chaque doigt est un bastion

Dès leur repli en septembre 1914, les Allemands se retranchent sur cette hauteur naturelle située à la jonction des fronts de Champagne et d’Argonne. Sa forme ressemble à une main, chaque doigt fut un bastion de cette forteresse naturelle. D’innombrables souterrains furent creusés par les Allemands et les Français. 
Le terrain de la Main de Massiges est resté en l’état avec ses entonnoirs de mines et ses tranchées de combats de 1914-1915 remises en état. Il offre également de beaux panoramas sur l’Argonne, la Meuse et les Ardennes.

Info Plus

Les poilus qui montaient en première ligne passaient devant la statue de la Vierge du village. Exposée aux projectiles, une balle perça son sein gauche et un essaim d’abeilles y trouva refuge. Les soldats impressionnés par cette renaissance la baptisèrent alors la Vierge aux abeilles.

Le saviez vous ? Florent Pagny à La Main de Massiges

Avec sa chanson Le Soldat, Florent PAGNY rendre hommage aux soldats, mais également à toutes les femmes devenues veuves et tous les orphelins.  Les scènes du film musical de sa chanson de Le soldat ont été tournées à la Main de Massiges. 

   
 

 

En savoir plus : le site Il y a 100 ans - la Grande Guerre