La parole à Laura Elands - Elève de la 10ème promotion à l'ESNAM

La marionnette dans la peau

Laura Elands est l’une des 13 élèves - 10 filles et 3 garçons - de la 10ème promotion de l’Esnam (2014-2017). La jeune Néerlandaise rêve de créer un jour sa propre compagnie.

Laura, comment se prend-on de passion pour les marionnettes, au point de vouloir en faire son métier ?
J’ai en fait découvert la marionnette à Oxford, dans l’école où j’avais entamé mes études supérieures. Cela a été une révélation. Tous les autres arts plastiques me semblaient trop statiques. Là, ça devenait vivant et animé. J’ai donc poursuivi cette expérience pendant trois ans à l’université à Londres.

Qu’est-ce qui vous plaît tant dans cet art ?
Le fait de pouvoir à la fois raconter une histoire et fabriquer des choses de mes mains. La marionnette, c’est comme un puzzle dont on assemble toutes les pièces. C’est aussi un moyen de s’exprimer, de communiquer avec le public à l’aide de métaphores. La marionnette a vraiment un pouvoir très fort sur les gens.

Un mot sur l’école de Charleville ?
C’est une chance de pouvoir y entrer. On y rencontre un grand nombre de professionnels et on y aborde tous les genres. Cela ouvre beaucoup de portes.

Vous allez aussi participer pour la première fois au festival ?
Oui, j’ai assisté aux deux derniers festivals en tant que spectatrice. C’est vraiment l’un des meilleurs. Le off en particulier permet de voir de jeunes artistes. Je suis enthousiaste à l’idée de participer au festival en tant qu’actrice. J’avais déjà présenté deux spectacles en Angleterre, en Allemagne et en Pologne lorsque j’étais étudiante à Londres, mais je ne m’étais jamais produite dans la rue. Ce sera aussi la première fois que la promotion jouera en extérieur (1).

Comment voyez-vous votre avenir ?
J’aimerais fonder ma propre compagnie, en utilisant toutes les formes d’arts plastiques possibles. Je voudrais proposer des spectacles sur le thème des problèmes mentaux, qui était déjà celui de mes deux premières créations.

(1) Les élèves présenteront chaque jour des saynètes de marionnette à gaine, Place Ducale et Place Winston-Churchill : la 10e dégaine.

Institut International de la Marionnette / Ecole Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette
Tél.: 03 24 33 72 50
www.marionnette.com