Un guide aux semelles de vent

Guide-conférencier à l’office de tourisme de Charleville-Mézières, François Allard raconte l’enfance et l’adolescence de Rimbaud à travers ses lieux les plus emblématiques.

Existe-t-il encore aujourd’hui un culte Rimbaud ?

« Tout au long de l’année, nous accueillons en effet des rimbaldiens venus parfois de très loin : Corée, Japon, Etats-Unis, Amérique latine… C’est un public hétéroclite, souvent francophile, composé pas forcément de grands littéraires mais de gens intrigués par cette vie hors normes, cet « ovni » qui a révolutionné la poésie française, alors que ni son milieu familial, ni son environnement, ni son époque ne le prédestinaient à cela. »

Que recherchent les “fans”

« Ils sont friands de petites anecdotes. Par exemple Rimbaud arrivant en retard à l’école pour la dissertation et qui, malgré cela, rend une copie en français et en latin qui obtient la meilleure note. Ou Rimbaud qui « se barre » à Paris sans payer le train et qui fait de la prison pour cela. Les visiteurs sont également ravis de découvrir les lieux où Rimbaud a écrit la majeure partie de ses textes, comme les bords de Meuse. Au cimetière, on retrouve parfois sur sa tombe des bouteilles d’absinthe ou des messages griffonnés à son attention. Rimbaud reçoit aussi beaucoup de courrier, un peu comme le père Noël ! Toutes ces lettres sont soigneusement conservées et exposées au musée. »

Peut-on dire que Charleville-Mézières a redécouvert Rimbaud ?

« Rimbaud n’a pas toujours été tendre avec sa ville, qui était une ville industrielle et bourgeoise, et il y a longtemps été persona non grata. On peut dire qu’il a été réhabilité après la Seconde Guerre mondiale et surtout à partir des années 1960. Aujourd’hui, on continue à découvrir des documents le concernant : le journal local dans lequel il avait publié en 1870 un texte de dix lignes sur Bismarck sous un pseudonyme, et plus récemment une photo de lui, même si certains contestent qu’elle le représente. »

 

Informations pratiques

Office de tourisme de Charleville-Mézières
4, place Ducale
Tél. : +33 (0)3 24 55 69 90
www.charleville-mezieres.org