La politique touristique de la Région Grand Est

La nouvelle politique touristique de la Région Grand-Est, définie à l’issue d’un travail de convergence, s’est mise en place pour 2017 et est accompagnée par la définition d’un nouveau Schéma Régional de Développement Touristique. Les objectifs régionaux visés sont :

Atteindre un niveau d’excellence sur l’ensemble du territoire régional qui la compose au travers de la définition et de l’harmonisation des dispositifs de soutien et ainsi renforcer l’attractivité du territoire.

Veiller à l’équilibre territorial, en traitant urbain et rural de façon équitable.

Travailler au développement de nouveaux pôles touristiques, véritable concentration d’activités touristiques, culturelles, économiques et patrimoniales. Ces pôles ont pour ambition de devenir des centres d’attractivité touristique du territoire Grand Est et par là même d’en améliorer sa lisibilité.

Cette politique se décline en 12 règlements d’interventions qui ont été adoptés lors de la Séance plénière des 15 et 16 décembre 2016.

Elle se décline en 3 axes :

Renforcer l’attractivité de la région

La promotion en France et à l’international des destinations Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine est assurée via le soutien aux satellites touristiques régionaux que sont les deux Comités Régionaux du Tourisme de Champagne-Ardenne et de Lorraine et l’Agence d’Attractivité d’Alsace (AAA).

La stratégie de promotion touristique s’appuie sur la notoriété des marques de destination que constituent l’Alsace, l’Ardenne, la Champagne, la Lorraine et le Massif des Vosges.

Accompagner les acteurs du territoire

L’excellence et la nécessité d’un haut-niveau de qualité dans les hébergements sont des éléments clés de la politique touristique régionale. Ils doivent être des équipements moteurs, générateurs de visibilité mais également de retombées économiques locales. Leur niveau de prestation et de services doivent répondre aux nouveaux comportements des clientèles. De même, leur qualité voire l’excellence est déterminante pour faire face à la compétition internationale dans ce domaine. Ces objectifs qualitatifs sont mis en avant dans les 4 dispositifs relatifs à l’hébergement : l’hôtellerie, l’hôtellerie de plein air, les hébergements insolites, et les gîtes de groupe et hébergements associatifs.

Cette quête de l’excellence portera aussi sur la formation des acteurs et la professionnalisation de l’accueil touristique, portées en Alsace par le RESOT (réseau des Offices de Tourisme) qui a intégré l’Agence d’Attractivité d’Alsace en 2015, par la Fédération Régionale des Offices de Tourisme (FROTSI) en Champagne Ardenne et Lorraine. L’objectif sera de travailler au rapprochement de ces trois structures

Mettre en avant les atouts régionaux

Un effort particulier est mené en direction du tourisme durable et ce, dans ses différentes composantes comme les écolabels, l’écotourisme, l’œnotourisme (en recherchant les synergies possibles entre les différents vignobles du territoire) ou encore le cyclotourisme.

L’accent est également mis sur les grands sites patrimoniaux, historiques et de mémoire qui façonnent l’identité et l’image de notre région.

Cette politique se décline en 12 règlements d’intervention consultables sur le lien
ci-contre dans les rubriques « Tourisme » et « Appel à projets » pour l’Hôtellerie : www.grandest.fr/aides

Le Président de la commission tourisme est Monsieur Jackie HELFGOTT. Sur le plan administratif, Monsieur Guillaume COLINMAIRE, Directeur des Sports et du Tourisme, et Madame Valérie GADEL, Chef de Service Tourisme Grand Est sont basés à Metz.

Vos interlocuteurs sur le site de Châlons (Tél. : 03.26.70.85.71) sont : Madame Catherine DAUTHEL, responsable du site de Châlons, et ses collaboratrices, Karen BINDI et Sandra de LAVERNY.