Croix du duel

Croix du duel à Hierges

1366000990 - Site et monument historiques ,  Souvenirs de guerre à Hierges
  • Mais quelle est son histoire...

    L’histoire se passe au XVIe siècle, devant la maison de Johan Henquin, brasseur et aubergiste à Hierges.
    Henry Mayreau est soldat à Charlemont au service du roi d’Espagne.
    Un de ses frères, Thiry Mayreau, est greffier au château pour Gilles de Berlaymont, baron de Hierges.
    Ils sont attablés devant l’auberge avec de nombreux villageois en ce 1er mai, jour où se négocient les embauches des ouvriers agricoles.
    On boit beaucoup, quant arrive Jehan Collin, mayeur...
    Mais quelle est son histoire...

    L’histoire se passe au XVIe siècle, devant la maison de Johan Henquin, brasseur et aubergiste à Hierges.
    Henry Mayreau est soldat à Charlemont au service du roi d’Espagne.
    Un de ses frères, Thiry Mayreau, est greffier au château pour Gilles de Berlaymont, baron de Hierges.
    Ils sont attablés devant l’auberge avec de nombreux villageois en ce 1er mai, jour où se négocient les embauches des ouvriers agricoles.
    On boit beaucoup, quant arrive Jehan Collin, mayeur de Vireux St Martin.
    Henry Mayreau s’agace et accuse le maire de tenir des propos qui ternissent sa réputation. 
    Les dénégations de Jehan Collin le mettent hors de lui.
    Il rentre alors dans l’auberge et se saisit de son épée qui pend à un clou et frappe Jehan Colin à la tête et à la main.
    Jehan Collin dégaine à son tour et frappe trois coups qui mettent à terre son adversaire... Henry Mayreau est mort.

    Détenu au château, Jehan Collin est libéré le lendemain et le 3 mai, il envoie une demande de grâce à Gilles de Berlaymont.
    Le 13 juin 1579, le baron de Hierges, jugeant Jehan Collin en état de légitime défense, envoie un courrier le libérant, mais lui ordonnant de ne plus rester sur les terres de Hierges et l’en bannissant pour le reste de sa vie.
    Jehan Collin, en outre, devra payer 600 florins d’or aux orphelines de la victime et élever une croix expiatoire à l’endroit de l’homicide.