Blockhaus de Wadelincourt

Histoire ,  Militaire à Wadelincourt

Blockhaus de WadelincourtDroits libres
  • Après leur traversée éclair du massif ardennais, les troupes allemandes se présentent aux abords de la Meuse dès le 12 mai au soir en plusieurs endroits dont Sedan où 3 Panzer-Divisionen vont tenter de traverser en amont et en aval de la ville.
    A Wadelincourt, le bloc 220 qui se trouve au bord de la voie ferrée constitue le point fort du dispositif de défense français entre le pont du Boulonnais et une petite île qui coupe la Meuse à l’entrée du village. 
    Le sous-lieutenant Pierre Loritte du 147e Régiment d’infanterie de forteresse et ses hommes vont défendre leur position toute la journée du 13 mai mais la Meuse est franchie à quelques centaines de mètres par les troupes allemandes.
    Le bloc subit de nombreux tirs d’armes lourdes (son état actuel en témoigne encore) ainsi que les attaques aériennes qui s’abattent sur le secteur. Dans l’après-midi, la position est tournée par l’ennemi qui entre dans le bloc pour faire cesser les tirs des défenseurs. 
    Un des soldats allemand veut s’emparer des jumelles de Loritte qui résiste puis tombe à terre. Dans l’instant les assaillants font feu sur leurs prisonniers, tuant ainsi 10 hommes désarmés. Loritte miraculeusement indemne et laissé pour mort réussit à s’enfuir avec un autre survivant dans les minutes qui suivent pour rejoindre les troupes françaises plus au sud.
    Une plaque commémorative rappelle le sort réservé aux défenseurs du bloc 220.
  • Langues parlées
    • Français
Déposer un avis
Écrivez votre avis sur Blockhaus De Wadelincourt :
  • Horrible
  • Mauvais
  • Moyen
  • Très bien
  • Excellent
Il n'y a pas encore d'avis sur Blockhaus De Wadelincourt, soyez le premier à en laisser un !