Place Ducale

1369000257 - Site et monument historiques ,  Ville d'art et d'histoire ,  Baroque ,  Histoire ,  Ville à Charleville-Mézières

La Place DucaleDroits gérés
La Place DucaleDroits gérés
Les terrasses de la Place DucaleDroits gérés
Les arcades de la Place DucaleDroits gérés
Plage Ducale en étéDroits gérés
La fontaine de la Place DucaleDroits gérés
La Place DucaleDroits gérés
Festival des marionnettes sur la Place DucaleDroits gérés
La Place Ducale de nuitDroits gérés
Panoramique de la Place DucaleDroits gérés
  • Le 24 août 1914, le maire de Charleville, l’avocat Edmond Bouchez-Leheutre, avait rédigé une affiche demandant « à ses chers administrés », « en prévision de l’arrivée possible des troupes allemandes », de ne se livrer à aucune provocation, aucune manifestation, de ne lancer aucun cri aux armées d’occupation qui allaient envahir la ville. Il demandait à tous de rester chez eux et d’accepter « sans protester, la situation qui nous est faite ».

    Le général Dubois, commandant du 9e corps d’armée, à qui il a soumis l’affiche, se fâche et interdit qu’elle soit apposée sur les murs. Il ajoute qu’il défendra la ville « rue par rue » et rejette les arguments du maire qui insiste en vain sur le fait que Charleville est dans une cuvette.
    Dans la nuit, le préfet quitte, avec ses services, le chef-lieu pour Rethel.

    Le 25 à midi, c’est le général Dubois qui s’en va. Une demi-heure avant, un officier d’artillerie s’est présenté à la mairie pour indiquer les mesures qu’il allait prendre : l’installation de deux canons dans la rue de Flandre avec pour conséquence la décapitation par un ou deux obus de la statue de Charles de Gonzague, obstacle aux tirs, statue que l’on peut voir en haut d la rue piétonne. Il affirme vouloir exécuter l’ordre « de s’opposer coûte que coûte rue par rue, maison par maison, à l’envahissement par les Allemands de la route de Reims ».

    Bouchez-Leheutre, contrairement à son homologue de Mézières, Robert Bruxelle, décide l’exode de Charleville. Alors que le convoi, parti à pied, dans lequel il se trouve, est bloqué à Launois-sur-Vence dans l’attente d’un hypothétique train pour Reims, Bouchez-Leheutre refuse de retourner dans sa ville, comme lui demande une délégation de trois notables.

    Le préfet Maurice Gervais, qui est présent à l’entrevue, décide alors la création d’une Commission municipale.

    Composée de quelques anciens conseillers municipaux et rejointes progressivement par des personnalités de la ville, elle se réunira au moins une fois par jour dans la mairie, pendant toute la durée du conflit, pour gérer tous les problèmes posés par une occupation difficile à supporter.
  • Documentation
Prestations
  • Services
    • Ouverture 24/24
    • Animaux acceptés
  • Equipements
    • Bar
    • Boutiques
    • Restaurant
    • Accès handicapés
  • Activités
    • Animation thématique spécifique
    • Atelier pédagogique
    • Concerts
    • Conférences
    • Expositions temporaires
    • Son et Lumière
Déposer un avis
Écrivez votre avis sur Place Ducale :
  • Horrible
  • Mauvais
  • Moyen
  • Très bien
  • Excellent
Il n'y a pas encore d'avis sur Place Ducale, soyez le premier à en laisser un !