BOURMONT

à Bourmont

champagne 52 bourmont patrimoine petite cite de caractere mdt52 02.
champagne 52 bourmont patrimoine petite cite de caractere phl 011161.
champagne 52 bourmont patrimoine petite cite de caractere mdt52 17.
champagne 52 bourmont patrimoine petite cite de caractere phl 3827.
champagne 52 bourmont patrimoine petite cite de caractere phl 1162.
champagne 52 bourmont patrimoine petite cite de caractere phl 1139.
  • Ancienne ville médiévale lorraine fortifiée, Bourmont est édifiée sur le sommet et les flancs d’une cuesta rocheuse qui domine la haute vallée de la Meuse, qui fut la frontière entre le royaume de France et la Lorraine jusqu’à l’annexion de celle-ci dans la seconde moitié du XVIIIè siècle. Son riche passé historique, lié à sa position stratégique et à ses liens avec la grande forteresse de La Mothe toute proche, est partout présent dans la morphologie même de la cité.
    Le paysage urbain se compose, sur un site remarquablement favorable à la fortification, d’une architecture qui pour l’essentiel n’a rien à voir avec celle d’un village, dominée par les clochers de ses deux églises et d’un environnement végétal très présent. L’ensemble est resté préservé en raison du peu de transformations qu’a subies la ville, dont l’apogée se situe au XVVIIIè siècle, lorsqu’après la destruction de La Mothe l’ensemble des fonctions administratives que celle-ci avait concentrées durant un siècle y revint. La vigueur des reliefs, encore accentuée par les aménagements défensifs, a déterminé une occupation et une architecture particulières, tracé des rues à la fois dû à la géographie et au tracé des remparts et des fossés, jardins en terrasse, abrupts taillés dans la roche.
    Trois principaux quartiers s’étagent à la fois dans le temps et dans l’espace :
    - sur la partie la plus haute, l’ancien bourg castral surplombée par son église collégiale, composé de maisons originellement destinées aux notables et aux nombreux officiers et religieux que la fonction de chef-lieu du baillage de Bassigny impliquait, occupant, avec les jardins, de grandes parcelles ;
    - à l’est, un faubourg de petites maisons de type plus rural, regroupé autour de l’ancienne église Notre-Dame et de son cimetière paroissial (l’église romane initiale a été remplacée au XIXè siècle par l’actuelle église Saint-Joseph, et le cimetière a été déplacé) ;
    - sur le versant occidental de la cuesta, la longue et rectiligne rue du Faubourg de France créée au début du XVIIIè siècle pour rejoindre le pont construit au même moment sur la Meuse.
    L’ancien bourg, en-dessous du château dont il ne reste pas de traces, était fortifié par un rempart flanqué d’une dizaine de grosses tours semi-circulaires dont sept sont encore visibles, notamment depuis la rue des Anciens Fossés. Des fossés en accentuaient l’efficacité. Cette enceinte, comme le château, a été détruite au XVIIè siècle.
    Quelques monuments remarquables :
    - Maison Renaissance, le plus beau monument de Bourmont, construite au milieu du XVIè siècle, avec son ornementation et ses gargouilles (inscrite Monument Historique), au centre du bourg historique ;
    - Eglise Notre-Dame (inscrite Monument Historique), élevé en 1754 pour le chapitre des chanoines de Bourmont, auparavant installés à La Mothe, à l’emplacement de l’ancienne chapelle Saint-Florentin du château, sur l’éperon, au plus haut du site. Cette église, après une vente aux chanoinesses de Poussay puis à la commune, a souffert d’un incendie en 1892, qui a détruit le clocher à bulbe initial, mais a épargné le reste du bâtiment qui offre notamment une monumentale façade sculptée ;
    - Couvent des Annonciades, fondé en 1663 par Gabrielle de l’Isle qui lui fit don de son hôtel particulier dont subsistent des éléments architecturaux du XVIè siècle, avec son élégante façade décorée d’une frise d’ordre toscan (cette institution, notamment, enseignait les jeunes filles) ;
    - Collège des Trinitaires, fondé en 1707 par un chanoine de Bourmont pour l’instruction des jeunes garçons, école religieuse puis collège laïc en 1791, et qui a fermé en 1851. Sa façade principale date du XVIIIè siècle, avec un décor toscan caractéristique particulièrement élégant ;
    - Eglise Saint-Joseph, construite entre 1855 et 1859 à proximité de l’ancienne église paroissiale Notre-Dame, dans un style néo-gothique (architecture, décor sculpté, vitraux, statuaire) conçu par les architectes langrois Henry Barbier et Charles Godard. L’homogénéité et l’excellente conservation de cet édifice en font l’un des plus beaux, pour cette période, du département.


    Circuit "Petite Cité de Caractère" (cliquer sur site internet/En savoir plus)

    Visionnez aussi notre reportage sur la Web TV (cliquer sur Blog/ En savoir plus)
Prestations
  • Du 1 janvier 2019 au 31 décembre 2019
  • •  

Déposer un avis
Écrivez votre avis sur Bourmont :
  • Horrible
  • Médiocre
  • Moyen
  • Très bon
  • Excellent
Il n'y a pas encore d'avis sur Bourmont, soyez le premier à en laisser un !